ecrire_ardoise_exp_1.jpg

Ecrire sur une ardoise

Diling ! Diling ! Lorsque la cloche de l’école de Treignes retentit, c’est l’annonce d’un voyage dans le temps. Nous revoici en 1932, tous redevenus les élèves de l’école primaire de ce charmant village d'Ardenne.
Réservation
Auteur
NomadR - Here We Are

Plus d'informations
Attraction Touristique
Espace Arthur Masson

Rue Eugène Defraire , 29
5670 Treignes
+32 60 39 15 00
info@espacemasson.be

Plus d'informations

Tous en classe

Dès que nous passons la porte, plus de doute. Nous sommes bien arrivés à l’École d’Autrefois.

Cartes du Monde, planches d’anatomie et de botanique du siècle dernier ornent les murs de la classe. Au fond, près du poêle, se trouvent les porte-manteaux pour y déposer nos affaires. Et le plus important : les fameuses blouses d’écoliers: noires pour les filles, grises pour les garçons. D’ailleurs, à l’époque, garçons et filles n’avaient pas cours dans la même classe: un instituteur pour les uns et une institutrice pour les autres bien sûr. Mais aujourd’hui, nous ferons une exception pour partager cette expérience tous ensemble.

On prend place derrière nos pupitres de bois, pas forcément des plus confortables. On découvre aussi notre matériel : ardoise, buvard,encrier et plume du début du siècle dernier.

C'est parti pour la leçon

Nous sommes enfin prêts pour une heure de leçon avec Monsieur l’instituteur. Il est autoritaire, sévère même ! Liam et moi nous faisons réprimander pour notre coupe de cheveux, très loin d’être réglementaire. Nous sommes prévenus, pour aujourd’hui, ça ira, mais gare à nous pour la prochaine fois ! D’ailleurs, il en profite pour nous expliquer les punitions de son époque.

Prête-moi ta plume

On passe à la pratique. On commence par prendre la plume pour un peu d’écriture. Ce n’est vraiment pas évident d’utiliser le matériel de l’époque. On tire la langue, on s’applique. Nos buvards  se tachent d’encre bleue, nos doigts aussi. Quelle dextérité il faut avoir, je me doutais que cela n’était pas simple, mais pas à ce point. Les enfants s’en sortent presque mieux que nous. Heureusement, on se contentera d’écrire nos prénoms, mais j’imagine la difficulté pour rédiger une rédaction ou suivre une dictée.

2 + 2 = ?

Puis, nous passons maintenant aux calculs mathématiques. Et c’est sur l’ardoise que l’on doit écrire notre réponse. Après quelques additions et soustractions, cette fois, c’est 20/20 pour tout le monde.

Au tableau !

Daphné est appelée au tableau, afin de faire un exercice devant toute la classe. Elle va apprendre à se servir d’un boulier, l’ancêtre de la calculatrice moderne. Finalement, elle comprend assez vite son fonctionnement, et trouve cela même plutôt amusant. Elle est d’ailleurs très fière d’obtenir son premier "bon point".

Notre instituteur nous pose des questions sur la vie à cette époque. Daphné etb Liam se prennent au jeu, lèvent la main, et écoutent les consignes avec la plus grande attention. Liam obtient lui aussi son "bon point" pour son comportement irréprochable. Du côté des parents… c’est une autre histoire! A force de rire en voyant la réaction de nos enfants devenus si sages et si studieux, la sanction tombe !

Bonnet d'âne

Inévitablement, je finis punie pour bavardage. Monsieur l’Instituteur me tend alors une belle langue en papier rouge. Je dois la maintenir entre mes lèvres, pour être bien sûr que dorénavant je ne pourrai plus papoter et distraire la classe. Encore une crise de rire ! Nous sommes vraiment de mauvais élèves, vraiment très dissipés. Bastien a même réussi à gagner son bonnet d’âne ! Allez ! Hop, au coin pour la fin de la leçon. Mais, ce n’est pas de notre faute Mr l’Instituteur, c’est de la vôtre si nous avons tant ri cet après-midi !

Fin de la classe

La classe se termine. Nous voilà de retour au temps présent. De cette expérience originale,  nous garderons en souvenir une jolie tache d’encre sur nos doigts et les enfants leurs « bons points » bien mérités. Et bien sûr nos incontrôlables fous-rires !

L’équipe qui anime la classe est incroyable et réussit à nous immerger complètement en 1932, le temps d’une leçon que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

On ne peut que vous recommander de prendre à nouveau les chemins de l’École d’autrefois.

Alors, si vous envisagez d’aller en Wallonie, prévoyez forcément une halte dans le petit village typique de Treignes. Outre cette charmante école, une jolie balade est à prévoir aux alentours.

Infos pratiques

Ouverture

  • L’espace Arthur Masson est ouvert :
    en semaine, du mardi au vendredi de 10h à 17h
    les weekends, jours fériés, et les mois de juillet août jusqu’à 18h.
  • Pour participer à l’École d’Autrefois : Animations d'une heure :
    uniquement durant les vacances scolaires et 1er dimanche du mois
    3 horaires :  11h - 14h - 16h (hors groupes)

Fermeture

  • en Janvier (après vacances de fin d'année et hors groupes sur réservation)
  • 5 jours annuels de fermeture : 1er janvier, 1er novembre, et les 24, 25 et 31 décembre.
  • Pensez toutefois à réserver à l’avance, vous trouverez toutes les informations utiles sur leur site internet : https://www.espacemasson.be