ane-bivouac-hermeton13.jpg

Randonner et bivouaquer avec un âne en Province de Namur

Randonner en pleine nature ou dans la campagne, rares sont ceux qui n’aiment pas s’y adonner. Retrouver un rythme lent, déconnecter son smartphone pour se reconnecter à son environnement, beaucoup d’entre nous en rêvent aujourd’hui. On vous emmène randonner et bivouaquer avec un âne en Province de Namur.
Réservation
Auteur
Globe Blogueurs

Plus d'informations
Attraction touristique
Les Balad'Anes de l'Hermeton

Rue de la Pisselotte 94 - 5600 Philippeville
Tél. : +0489 24 71 60
Email : baladanes@skynet.be

Plus d'informations

Une expérience très nature en famille

Marcher, rien de plus simple en apparence… sauf que les choses se compliquent lorsqu'un petit bout pointe le bout de son nez et que l'on veut faire de longues distances. Encore plus lorsqu'on veut vraiment vivre l’expérience à fond en marchant plusieurs jours et en bivouaquant.

Alors quoi ? On reste chez soi ? Que nenni ! Il existe une superbe façon de randonner en famille sans porter un lourd sac à dos ou son enfant. Elle permet même d’aller au-delà de la marche, en conjuguant l’expérience avec la création d’un lien fort entre l’Homme et l’animal. Vous l’aurez compris, je parle de randonner avec un âne.

Une découverte mutuelle avec un âne attachant : Ulysse

Durant deux jours, nous avons côtoyé Ulysse, un superbe âne commun au caractère doux. Car non, les ânes n’ont pas mauvais caractère contrairement à la croyance populaire. Nous avons pu l’apprendre grâce à Karl, le gérant de balad'Anes de l'Hermeton. Située à Sautour, la ferme de Karl a tout d’un havre de paix. Entre sa basse-cour, son jardin, ses prés et son sublime étang, le décor invite d’emblée à la sérénité. Nous avons immédiatement été séduits par l’approche de Karl avec les ânes. Au-delà du lieu, qui est déjà un marqueur fort de sa philosophie, il a su prendre le temps de nous connecter à son univers et aux ânes. 

A Hermeton, pas question de vous confier un âne, une carte et vous laisser partir à l’aventure au bout de 5 minutes ! Déjà, nous visitons la ferme et nous découvrons l’espace où nous allons bivouaquer : en pleine nature au bord d’un étang fréquenté par des castors ! Ensemble, nous allons voir les ânes, les prévenant de notre venue à l’entrée du pré. Nous les laissons venir vers nous, ils sont chez eux. La relation de respect mutuel commence à se mettre en place dès les premiers instants.

C’est à ce moment que nous rencontrons Ulysse avec qui nous randonnerons ces deux prochains jours. Après quelques minutes à se découvrir, nous l’emmenons à la ferme pour le préparer. Vient ensuite un rituel permettant de créer la relation, de s’apprivoiser mutuellement. Nous le brossons et lui nettoyons les sabots. Puis Karl nous apprend comment lui mettre un bât sur lequel notre fils pourra monter, ou bien auquel nous pourrons accrocher nos affaires.

Enfin, nous en apprenons plus sur le comportement des ânes, et comment se comporter avec eux, en faisant bien attention à ne pas tomber dans le piège de l’anthropomorphisme. Les ânes ne fonctionnent pas comme les humains ! Un âne qui refuse d’avancer n’est pas têtu, il indique simplement qu’il perçoit un danger ou qu’il a peur de quelque chose. Bref, que quelque chose ne va pas.

Une randonnée nature autour de Sautour au rythme de l’âne

Une fois parés, nous partons confiants, une carte à la main pour une première randonnée de 16 km autour de Sautour. Karl propose divers parcours, plus ou moins longs, dont certains incluent des visites chez des producteurs locaux. Nous avons opté pour un parcours nature, entre forêts et champs, évitant au maximum les routes. Nous n’avons pas été déçus ! Avec des paysages vallonnés, très diversifiés, seuls au monde si l’on excepte les oiseaux, vaches et autres animaux de la campagne avoisinante. Pourtant nous étions début août, au plus fort de la saison touristique. Si vous recherchez la tranquillité, c’est le bon endroit.

Si pendant les deux premiers kilomètres Ulysse a un peu cherché à nous « tester », en tentant de brouter sur le chemin, il nous a suffi d’être ferme sur ce point pour que tout se passe parfaitement pour le reste du séjour. Le principe est simple, respecter l’âne, mais aussi se faire respecter. S’il comprend dans la première heure que vous dirigez la randonnée et non lui, vous avez toutes les chances d’être tranquille pour la suite ! Lors d’une première randonnée avec un âne, nous n’avions pas eu toute cette phase d’approche. Du coup, nous nous étions fait mener par le bout du museau.

Notre fils, quant à lui, était ravi de pouvoir monter sur Ulysse pour le cajoler et profiter du paysage sans avoir besoin de trop marcher. Bien sûr, il pouvait descendre et marcher selon son envie. Nous avons passé environ 7h à nous promener cette première journée en avançant au rythme de l’âne. Si sur la fin, fiston commençait à s’impatienter et à fatiguer un peu, nous n’aurions jamais pu espérer faire avec lui 16 km alors qu’il a 4 ans.

Un bivouac en famille, une expérience précieuse

Mais l’expérience ne s’est pas arrêtée là, puisque nous avons fini la journée en campant au bord d’un étang, proche de la ferme de l’Hermeton. Après avoir monté notre tente, Karl nous a concocté un délicieux repas élaboré à partir de produits venant essentiellement de son jardin et de producteurs locaux. Agrémenté d’un cocktail maison, nous avons eu droit à un repas de luxe pour un bivouac !

Entre l’apéritif et le plat, nous faisons le tour de l’étang pour guetter la sortie des castors. C’est au coucher du soleil que ces sympathiques rongeurs commencent à s’activer. Pas de doute, ils sont bien installés dans le coin, les branches rongées et barrages sont autant de preuves de leur présence.Les ânes qui se reposent autour de l’étang agrémentent notre attente en demandant des câlins. L’un d’eux viendra même poser sa tête sur la mienne ! Alors que le soleil passe la ligne d’horizon, les castors finissent par pointer le bout de leur museau, achevant cette magnifique journée nature en famille.

Quel bonheur de pouvoir partager ces moments simples et pourtant si intenses avec notre enfant. Un plaisir prolongé le lendemain par une ultime balade avec Ulysse, un peu plus courte (6km), à travers la forêt de Sautron. Prêts à tenter l’expérience d’une randonnée et bivouac avec un âne ? Rendez vous sur le site des Balad'Anes de l'Hermeton !